Logo Paroisse Saint Colomban

La Nouvelle église Saint-Colomban

Retrouver toutes les informations sur le projet de la Nouvelle église Saint-Colomban.

Lire la suite

Saint-Colomban

Saint Colomban, marcheur de Dieu
Un article de Christine Martin. 

Lire la suite

Vie paroissiale

Retrouver toutes les actualités et informations paroissiales du moment.

Lire la suite

Chaque dimanche, à la messe, nous professons notre foi en l’Église et nous affirmons en particulier que celle-ci est non seulement sainte, catholique et apostolique, mais aussi une. Au regard des nombreuses blessures qui ont abîmé l’unité de l’Église au cours des siècles, cette dernière affirmation peut apparaître comme inconvenante. Pourtant, la foi chrétienne, fidèle à la tradition reçue des Apôtres, a toujours maintenu par-delà les déchirures que l’Église est une. Le sens de cette affirmation ne peut donc pas être celui qui considèrerait l’Église comme une réalité immunisée contre les divisions. Ce serait faire preuve de naïveté que de le penser.

En réalité, si nous professons que l’Église est une, c’est en référence à la mission que Dieu lui a confiée, à savoir rassembler sous l’action de l’Esprit Saint « les hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation » (cf. Ap 5, 9) dans l’unité d’un même Corps. Autrement dit, confesser que l’Église est une, c’est confesser que l’Esprit Saint œuvre en son sein sans relâche pour réaliser l’unité de la famille humaine et qu’Il travaille en particulier à soigner les déchirures qui ont meurtris de l’intérieur le corps ecclésial au cours de son histoire. La semaine de prière pour l’unité des chrétiens qui se tient chaque année du 18 au 25 janvier veut nous faire entrer dans cette dynamique de l’Esprit qui œuvre à la réconciliation et à l’unité entre tous les hommes, en commençant par rétablir la communion entre ceux qui mettent leur foi dans le Christ.

Si cette semaine nous invite donc à rencontrer nos frères des autres églises chrétiennes et à prier avec eux, elle nous exhorte aussi plus largement à refuser dans nos vies, dans nos familles, dans nos communautés tout ce qui conduit à servir l’œuvre du diviseur pour nous engager résolument à ne servir que l’œuvre de l’Esprit !

Jean-Basile Gras Vicaire