Logo Paroisse Saint Colomban

La Nouvelle église Saint-Colomban

Retrouver toutes les informations sur le projet de la Nouvelle église Saint-Colomban.

Lire la suite

Saint-Colomban

Saint Colomban, marcheur de Dieu
Un article de Christine Martin. 

Lire la suite

Vie paroissiale

Retrouver toutes les actualités et informations paroissiales du moment.

Lire la suite

Avec nos vies bien rythmées, nos agendas très remplis et nos responsabilités fort nombreuses, il nous arrive parfois de nous retrouver pendant l’année dans la même situation que les Apôtres dans l’évangile : alors que le Christ les a en effet envoyés en mission, ces derniers sont tellement afférés à leurs tâches qu’ils ne trouvent même plus le temps de « manger » en raison de la foule qui va et vient autour d’eux en permanence (cf. Mc 6, 31). Comme les Apôtres, nous sentons très certainement en nous, tandis que la fin de l’année arrive, le poids de la fatigue accumulée au long des mois et le besoin de vivre une vraie coupure. Jésus n’ignore pas ce besoin parfaitement légitime et en ce début d’été,

Il nous adresse à ce titre la même parole qu’aux apôtres au retour de leur mission : « Venez à l’écart dans un lieu désert et reposez-vous un peu ». Cette parole de Jésus éclaire à mon sens l’enjeu de notre été : pour chacun d’entre nous, il s’agit en effet de savoir accueillir le repos que le Seigneur veut nous donner, de savoir faire escale avant de reprendre la route pour une nouvelle année, de savoir nous arrêter pour refaire nos forces auprès du Seigneur et ainsi repartir renouvelés. Une parole du psalmiste me semble parfaitement résumer l’attitude à laquelle Dieu nous invite pendant la période estivale : « Au torrent, il s’abreuve en chemin » (Ps 109).

En cette fin d’année, le Seigneur nous adresse donc personnellement ces questions : à quel(s) torrent(s) as-tu prévu de t’abreuver cet été ? Par quels moyens te disposes-tu à recevoir le repos que Je veux te donner ? Un temps de retraite en silence ? Un temps en famille ? Un pèlerinage ? Une lecture spirituelle ? Un temps de prière régulier ? Finalement, peu importe ce que nous choisissons, pourvu que cela nous convienne et nous permette de ne pas passer à côté du repos dans lequel le Seigneur veut nous faire entrer.

Jean-Basile Gras Vicaire