FIP N°37 – 13 au 19 décembre 2020

Noël, une brèche d’humanité ?

« Nous ne sommes pas nés pour la connexion mais pour l’échange » écrit le pape François dans son dernier livre d’entretiens Un temps pour changer. Il poursuit : « La distanciation sociale est une mesure nécessaire dans une pandémie, mais elle ne peut pas durer sans éroder notre humanité ».

En ce temps de l’Avent, laissons-nous interpeller par ce que nous vivons. Ne sommes-nous pas conduits à être trop prudents devant l’inconnu qui frappe à notre porte ? L’homme raisonnable est bien celui qui se méfie, qui commence par douter de la bonne foi d’autrui plutôt que de lui faire crédit de la sincérité.

Nous sommes tous assommés de chiffres qui nous invitent à garder nos distances. Mais ces chiffres sont-ils bien le reflet de la réalité ? N’en sont-ils pas plutôt des exceptions spectaculaires ? Que les risques de la contagion soient réels, seuls les fous en doutent. Heureusement beaucoup le comprennent et mettent en pratique les bons gestes. Prenons garde cependant de ne pas aussi bâillonner nos oreilles, nos yeux et ligoter nos mains aux appels de nos frères.

Et si Noël qui approche devenait un temps de l’échange, de la rencontre, en bref, un temps enfin humain ?

Charles Cornudet

Curé

Laisser un commentaire