FIP N°38 – 20 décembre 2020 au 9 janvier 2021

AGNOSTICISME ET RÉVÉLATION

Autour de nous, nous rencontrons de nombreuses personnes qui se disent agnostiques, affirmant qu’il n’est pas possible à l’homme de connaître Dieu et donc de mettre sa foi en Lui. Nous pourrions être tentés de ne pas prendre le temps d’écouter ceux qui prétendent cela et de balayer leur affirmation d’un revers de main. En réalité, ce serait être trop rapide.

Par leur position, les agnostiques nous rappellent en effet que nous ne pouvons pas connaître qui est réellement Dieu de nous-mêmes ; mais qu’au contraire, cela ne peut être que de l’ordre d’une faveur gracieuse, d’un acte par lequel Dieu décide de se révéler, de se manifester et de se faire connaître. Le nier serait oublier combien Dieu est infiniment grand et au-delà de tout. La position agnostique a donc pour mérite de nous rappeler que notre esprit ne pourra jamais mesurer Dieu, mais qu’au contraire, Dieu mesure toute chose et que s’approcher du mystère divin suppose de notre part crainte, respect et humilité.

Toutefois, cette position se trouve dépassée depuis l’événement inouï dont nous faisons mémoire chaque année pendant le temps de Noël et que le prologue de saint Jean résume ainsi : « Dieu, nul ne l’a jamais vu ; le Fils unique, lui qui est Dieu, lui qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître ». Par l’incarnation du Fils, nous sommes en effet mis devant l’événement ultime et total par lequel Dieu se révèle et offre ainsi à tous les hommes de pouvoir réellement Le connaître en plénitude !

Si cette perspective est d’abord pour chacun d’entre nous profondément réjouissante, elle nous rappelle aussi que comme chrétiens, nous avons la responsabilité de grandir sans cesse dans la connaissance de Dieu afin de mieux L’aimer et Le servir. Que le temps de Noël renouvelle ainsi notre décision de prendre un temps quotidien pour contempler le Christ par qui il nous est donné d’avoir accès à la connaissance pleine et totale des mystères de Dieu !

Jean-Basile Gras

Vicaire

Laisser un commentaire