FIP N°18 – 17 au 23 Mai 2020

"Si vous m'aimez..."

Pendant la cène, la veille de sa mort, Jésus demande aux siens de l’aimer. C’est la première fois. Il avait demandé d’aimer le Père, les pauvres et les petits ou encore de s’aimer mutuellement. Maintenant, il demande que nous l’aimions, lui Jésus.

Il y a certainement une demande d’affection de Jésus au jour de son arrestation mais cet appel est plus profond : « Celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai et je me manifesterai à lui » (Jn 14, 21). Jésus offre à ses disciples d’expérimenter l’amour du Père. En aimant Jésus qui nous sauve, nous goûtons l’infinie miséricorde de Dieu par l’action de l’Esprit-Saint !

Et pour que cette expérience ne soit pas éphémère, Jésus prie le Père de nous donner « un autre Défenseur qui sera pour toujours avec nous : l’Esprit de vérité » (Jn 14, 16). Cet Esprit-Saint qui procède du Père et du Fils est la vive flamme d’amour en nos coeurs. Il est la force qui nous soutient et nous conduit. Il est la manifestation de Dieu. Et il nous est donné ! Ce n’est pas pour un moment seulement, c’est pour toujours. L’Esprit de Dieu qui est amour vit en nous !
Telle est « l’espérance qui est en nous », écrit saint Pierre, et dont nous voulons témoigner avec joie et reconnaissance. En ces jours qui nous séparent de la Pentecôte, aimons Jésus !

Charles Cornudet,
Curé





Laisser un commentaire