FIP N°2 – 12 au 18 janvier 2020

VOICI QUE LES CIEUX S'OUVRIRENT...

Jésus n’a pas besoin d’être baptisé mais il se fait vraiment l’un de nous. Ainsi solidaire des pécheurs que nous sommes, Jésus, par son baptême, ouvre à tous ceux qui aspirent à une vie nouvelle l’accès à Dieu en une nouvelle Alliance

Comme une colombe sur un familier, toute confiante, l’Esprit demeure sur Jésus. Pour nous, pour toute la famille humaine, Il reçoit l’Esprit. Jamais, un être humain ne l’avait reçu ainsi.

Et du ciel une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie » (Mt 3, 17). En Jésus, Dieu trouve la joie de son cœur, sur Lui repose l’émerveillement de son amour. Et en Jésus, tous les hommes de la terre sont appelés « hommes qu’Il aime » (Lc 2, 14), vivant sous le regard bienveillant et émerveillé de Dieu, destinés à « recevoir l’Esprit de fils adoptifs » (Rm 8, 15) et devenir les enfants bien-aimés de Dieu afin que vraiment « le Christ soit l’aîné d’une multitude de frères » (Rm 8, 29).

Charles Cornudet
Curé





Laisser un commentaire