FIP N°33 – 15 au 21 novembre 2020

Les nations marcheront à sa lumière

Au cours de l’été, nous avons tous remarqué les papillons de nuit désorientés s’agglutiner autour des lumières électriques. Ordinairement, ils se repèrent à partir de la lumière de la lune : ils s’orientent en gardant la source lumineuse dans la même direction par rapport à leur corps. Grâce à son éloignement, l’astre indique une direction constante et l’insecte garde ainsi une trajectoire rectiligne. Par contre, la lumière d’un proche lampadaire change de direction à mesure que le papillon se déplace ; ce dernier rectifie alors sans cesse sa trajectoire et converge en spirale vers la lampe.

En attendant que la gloire de Dieu nous illumine pleinement, nous sommes comme ces papillons de nuit : nous avons besoin d’un repère transcendant pour ne pas être ballottés aux grès des idéologies, des mouvements d’opinions et des émotions.

Le livre de l’Apocalypse que nous lirons au cours des messes quotidiennes de ces deux semaines qui nous séparent du premier dimanche de l’Avent peut nous y aider.

Par son langage imagé, contemplons avec saint Jean la venue du Règne de Dieu pour remettre la réalité dans une juste perspective et garder un œil intérieur tourné vers la réalité du Royaume.

Rémy Engelmann

Vicaire

Laisser un commentaire