FIP N°5 – 14 février au 6 mars 2021

Quarante jours pour quoi faire ?

Le Carême n’est pas toujours bien compris ! Aussi est-il bon d’en rappeler brièvement le sens et l’esprit, alors que nous nous apprêtons à entrer avec toute l’Église dans ce temps liturgique qui nous conduira jusqu’à la fête de Pâques. Pour cela, la prière d’ouverture du 1er dimanche de Carême est vraiment précieuse. Voici ce qu’elle dit : « Accorde-nous, Dieu tout-puissant, tout au long de ce Carême, de progresser dans la connaissance de Jésus Christ et de nous ouvrir à sa lumière par une vie de plus en plus fidèle ».

L’enjeu du Carême est donc de mieux connaître le Christ pour ainsi mieux le choisir et mieux le suivre en fidèle disciple ! Ce n’est pas de faire des efforts ou de s’imposer des privations. Nous avons pourtant tendance à parfois réduire le Carême à cela dans la manière dont nous en parlons ou dont nous le vivons. Or, c’est passer véritablement à côté du but de ces quarante jours qui est de vivre une conversion, mais une conversion à la personne du Christ et non pas une conversion morale.

C’est donc dans cette perspective et uniquement dans cette perspective que peut être comprise l’invitation de l’Église pendant le Carême à vivre de manière plus intense la prière, le jeûne et l’aumône. Si nous sommes en effet invités à prier, c’est parce que dans la prière, le Christ se révèle et se donne à connaître. Si nous sommes aussi appelés à jeûner, c’est parce que par le jeûne, nous nous ouvrons corps et âme à la lumière du Christ et à son action dans nos vies. Si nous sommes enfin invités à pratiquer l’aumône, c’est parce que par l’aumône, nous apprenons à nous détacher de ce qui dans nos existences nous retient et nous empêche de suivre le Christ.

Gardons bien à l’esprit cette perspective, pour qu’ainsi, en grandissant dans la connaissance de Jésus et en devenant un disciple du Christ toujours plus fidèle, nous nous disposions à être renouvelés dans la grâce du baptême qui nous arrache à notre péché et dans celle de l’Esprit Saint qui nous donne de vivre en ressuscités !

Jean-Basile Gras

Vicaire

Laisser un commentaire